Maroc-UE : Clôture du jumelage pour le renforcement des capacités de régulation du secteur postal

La cérémonie de clôture du programme de jumelage Maroc-UE relatif au renforcement des capacités de régulation du secteur postal marocain s’est tenue le mardi 8 novembre 2022, au siège du Ministère de L’Industrie et du Commerce, à Rabat.

 

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Directeur Général de Barid Al Maghrib, M. Ahmed Amin Benjelloun Touimi, du Chef de la Coopération, Ministre conseiller à l'Union européenne au Maroc, M. Jean-Christophe Filori et de la Cheffe du Service économique régional à l’Ambassade de France au Maroc, Mme Cécile Humbert-Bouvier.

 

 

Inscrit au programme de coopération multisectoriel « Réussir le Statut avancé » (RSA), ce projet de jumelage a pour objectif de mettre en place un cadre législatif et structurel de régulation de la poste visant la modernisation des services et une meilleure définition des fonctions de ce secteur (régulation, réglementation et exploitation).

 

Dans le cadre de ce projet de jumelage, des recommandations ont été formulées portant notamment sur la mise en place d’un Observatoire dédié aux tendances du marché postal et du mono-colis au Maroc. La mise en place d’un Médiateur Postal a été également recommandée afin d’offrir aux consommateurs marocains une instance de recours en cas de litige ou de dysfonctionnement lors de la réception d’un courrier ou d’un colis. 

 

D’autre part, des ateliers de formation dédiés au renforcement des capacités institutionnelles et méthodologiques dans le domaine de la régulation postale ont été organisés au profit de l’ensemble des parties prenantes.

 

A cette occasion, M. Benjelloun Touimi a déclaré : « Le travail effectué vient à point nommé pour enrichir la réflexion autour du projet de loi relative au secteur postal et contribuer à construire un cadre de régulation plus complet à la hauteur des pratiques et standards internationaux ».  Et d’ajouter que : « le Ministère de l’Industrie et de Commerce s’est engagé à réformer le marché postal afin d’en assurer un développement durable et intégré et mettre en place une nouvelle organisation du secteur ».

 

 

M. Jean-Christophe Filori a souligné : « le secteur postal joue rôle crucial dans l’économie, d’autant qu’il assure une mission de service universel et permet l’inclusion financière des populations et des territoires. Et d’ajouter que « Ce jumelage, que nous clôturons aujourd’hui, a permis d’émettre des recommandations pour la mise en place d’un observatoire postal et d’un médiateur postal. J’espère que ce partenariat, de par l’échange d’expériences et d’idées qu’il a suscité, sera utile aux décisions des Autorités marocaines quant à la formation de ces deux entités ».

 

 

« Je remercie encore une fois les autorités marocaines et l’Union européenne pour la mise en œuvre de ce jumelage qui a constitué une nouvelle opportunité de partage et de renforcement du partenariat entre nos deux pays où la coopération en matière postale est forte et ancienne » a déclaré Mme Cécile Humbert-Bouvier.

 

Le Ministère de l’Industrie et du Commerce, en tant qu’autorité de régulation postale au Maroc compte, parmi ses prérogatives phares, la réforme du secteur en profondeur afin d’en assurer une meilleure régulation et des prestations de services de qualité, conformes aux normes internationales.

 

Le développement du secteur postal vise notamment la poursuite du processus de développement du secteur, son ouverture graduelle à la concurrence et le soutien du processus de convergence vers l’acquis communautaire.