Industrie automobile : M. Mezzour fait le point sur les enjeux du secteur au Salon AMT

Le Ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Ryad Mezzour, a inauguré, mercredi 26 octobre 2022, la 7ème édition du Salon Automotive Meetings Tangier-Med (AMT).  

 

Organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L'assiste, par l’Association marocaine pour l’industrie et la construction de l’automobile (AMICA), du 26 au 28 du mois courant, à Tanger, la présente édition porte sur le thème « Quelle stratégie pour la relance du secteur de l’industrie automobile ».   

 

 

« Cet événement, de retour après la pandémie, intervient dans un contexte particulier marqué par la relance économique et des enjeux déterminants pour l’avenir du secteur. Le Maroc, sous la Conduite Eclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’Assiste, a réussi à saisir les opportunités du moment grâce à une dynamique de production et d’exportation sans précédent dans le secteur. Aujourd’hui, avec une capacité de production de 700.000 voitures annuellement, le Royaume reste le premier producteur de voiture en Afrique », a déclaré M. Mezzour, lors d’une table ronde, au Salon AMT. Et de préciser que cette dynamique a profité d’une cadence d’investissement soutenue tout au long des deux dernières années, avec 31 projets d’un montant global de 6,5 milliards de dirhams, qui permettront de générer plus de 26.000 emplois dans le secteur.     

 

 

Le Ministre qui a, également, visité plusieurs stands, à l’occasion, a tenu à souligner le rôle important que joue la Charte d’investissement dans la promotion de l’attractivité de la plateforme industrielle et le développement des secteurs stratégiques, notamment l’industrie automobile. « Nous sommes en plein virage vers la mobilité durable. Le Maroc a bien démontré sa capacité de produire des véhicules électriques et a entamé sa transition, dans le cadre d’une stratégie énergétique ambitieuse basée sur les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et l'intégration régionale. Avec ses atouts et les équipementiers dont il dispose, le Maroc est désormais une plateforme émergente de mobilité électrique », a-t-il-assuré.  

 

 

Des ambitions dont la réalisation reste intimement liée à la compétitivité du secteur. M. Mezzour l’a rappelé, affirmant que la compétitivité est « un impératif de pérennité » pour toute industrie. « Notre objectif est de faire du Maroc une plateforme automobile décarbonée la plus compétitive au monde et d’augmenter le taux d’intégration locale en passant de 64% à 80%. Pour cela, une partie des énergies renouvelables sera mise au service des industrielle dans le cadre d’une offre à des tarifs très compétitifs », a indiqué le Ministre, soulignant qu’un accompagnement incitatif et sur mesure est à la disposition des opérateurs, à cette fin.