Programme de modernisation du commerce de proximité

Le secteur du commerce et de la distribution est caractérisé par la prédominance du commerce de proximité qui constitue le principal canal de distribution des biens de consommation. Ces unités commerciales représentent 58% du chiffre d’affaires du secteur, 36% des emplois et 80% des points de vente.

Néanmoins, le développement du commerce de proximité dépend de l'amélioration de son modèle économique à travers l’adoption de nouvelles techniques de vente, le développement d'offres plus attrayantes et une maîtrise des charges de l'activité commerciale.

A cet effet, le Ministère a mené un programme de soutien aux projets de modernisation du commerce de proximité conçus par les intervenants dans le secteur et visant à assurer un niveau de standard qualité, d’hygiène et de sécurité répondant aux attentes et exigences des consommateurs, à améliorer l’attractivité et l’embellissement du point de vente et à développer et renforcer le savoir-faire du commerçant.

Ce programme a contribué au financement de l’expertise du point de vente, l’acquisition et l’installation des équipements nécessaires à la modernisation du local et la formation du commerçant sur les techniques de gestion et de vente et le respect des normes d’hygiène et de sécurité.

Plus de 25.780 commerçants ont bénéficié de ce programme, répartis au niveau des différentes régions du Royaume.

RégionNombre de points de vente modernisés
Beni Mellal-Khénifra985
Dakhla-Oued-Eddahab2224
Darâa-Tafilalet1443
Fès-Meknès2971
Grand Casablanca-Settat3805
Laâyoune-Saguia El Hamra2736
Marrakech-Safi2377
Oriental2647
Rabat-Salé-Kénitra2435
Souss-Massa1979
Tanger-Tétouan-Al Hoceima1762
Guelmim-Oeud Noun421
Total25 785




L’étude d’impact portant sur ce programme a relevé :
  • Un taux de satisfaction des bénéficiaires s’élevant à 93% ;
  • Une hausse en moyenne du chiffre d’affaires mensuel des commerçants bénéficiaires de 4000 Dirhams, soit 1.5 Milliard MAD de chiffre d’affaires additionnel du secteur;
  • La création de près de 10 000 emplois indirects ;
  • La génération d’une valeur ajoutée additionnelle de 1.8 Milliards MAD.