Plan d’Accélération Industrielle : le textile s’enrichit de 3 nouveaux écosystèmes



Trois nouveaux écosystèmes textiles dans les filières « Maille », « Textile de maison » et « Textile à usage technique » ont été lancés ce jeudi 6 octobre, à Casablanca. Les contrats de performance relatifs à ces écosystèmes signés par MM. Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, Mohammed Boussaid, Ministre de l’Economie et des Finances, et Karim Tazi, Président de l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH) fixent aux trois filières structurées, les objectifs de croissance suivants à horizon 2020 :

  • La création de 16.763 emplois.
  • la réalisation d’un chiffre d’affaires additionnel de 8,4 Md dhs dont 2,75 Md dhs à l’export.
  • La réalisation de 20 projets d’investissements portés par des locomotives.

L’organisation de ces trois nouvelles filières du textile en écosystèmes performants permettra de renforcer leurs atouts tout en apportant des réponses concrètes aux défis auxquelles elles sont toujours confrontées, à savoir, notamment, l’amélioration de la compétitivité de l’offre Maroc, le développement de l’amont des filières et de l’innovation pour mieux se positionner sur le marché local et capter sa croissance, le développement d’une offre intégrée au profit des locomotives, la dynamisation de l’investissement dans les activités à forte valeur ajoutée, ainsi que l’intégration des opérateurs informels.

En saluant la mobilisation et l’engagement sans faille de l’AMITH aux côtés des équipes du Ministère pour la concrétisation des objectifs du Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020, M. Elalamy a affirmé que « les trois nouveaux écosystèmes du textile complètent la vision globale et intégrée développée pour le secteur et lui assurent une croissance plus intense, une compétitivité améliorée et un positionnement plus affirmé tant à l’export, qu’au niveau du marché local ».

Le déploiement de l’écosystème « Maille » est appelé à favoriser l’émergence d’une filière intégrée reposant sur un partenariat stratégique entre locomotives et PME visant le développement d’une gamme de produits de qualité et plus diversifiée.

S’agissant de la filière « Textile de Maison », l’écosystème lancé permettra aux opérateurs de reconquérir des parts de marché local, ainsi que d’opérer une diversification ciblée des segments les plus compétitifs à l’export.

Pour ce qui est du « Textile à usage technique », l’écosystème innovant mis en place se veut développer l’expertise technique nationale et attirer de nouveaux opérateurs spécialisés.

Pour la concrétisation des objectifs fixés aux filières par les contrats de performance conclus, des aides adaptées aux besoins et attentes des opérateurs sont prévues. Elles portent, notamment, sur :

1. L'appui à l'investissement matériel et immatériel à travers le Fonds de Développement Industriel et d’Investissements (FDII).
2. La prospection proactive d’IDE structurants.
3. L’appui à l’installation au Maroc de donneurs d’ordre internationaux en vue du développement de plateformes de sourcing.
4. l'accès au foncier à des prix attractifs : 63 Ha réservés aux tris filières.
5. Le déploiement d’un plan de formation couvrant l’intégralité des besoins en ressources des filières.
6. La mise à niveau du cadre normatif et le renforcement des contrôles, notamment, aux frontières.
7. L’intégration de l’informel.

A souligner que depuis le lancement en février 2015 des premiers écosystèmes textiles, une réelle dynamique de l’investissement s’est enclenchée dans le secteur : 36 projets d’investissement d’un montant de 1 milliards 138 millions dhs et générant 20.673 emplois ont été initiés.

Le secteur du textile en chiffres :