Ouverture de la 4ème édition du salon de la sous-traitance automobile



M. Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie Numérique, a procédé, le 26 avril 2017, à Tanger Automative City, à l’inauguration de la 4ème édition du salon de la sous-traitance automobile, organisé par l’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile (AMICA).

Ce salon a pour objectif de créer un bassin de sourcing/prestation au niveau local et permet de mettre en avant les atouts incontestables et les acquis certains d’une industrie qui s’est transformée, au fil des années, en un véritable levier de progrès et d’accélération industrielle du Royaume.

A cette occasion, Moulay Hafid Elalamy, le Président de l’AMICA et le PDG de la Société Générale (SG) ont procédé à la signature d’une convention de financement des écosystèmes automobiles, à l’instar des conventions signées avec Attijari, la BCP et la BMCE, en 2015.

En vertu de cette convention, la SG propose une offre de financement appropriée comprenant les crédits de fonctionnement, l’accompagnement en matière d’investissement par le biais de crédits de moyen et long terme et du leasing mobilier et immobilier, différents types de financement en devises des importations, le financement des commandes émanant des constructeurs et équipementiers de premier ordre ainsi que des solutions en matière de Cash management permettant aux entreprises de gérer facilement leur trésorerie à distance.

En plus, la banque propose des financements et une assurance retraite en faveur des salariés des entreprises appartenant aux écosystèmes promus par l’AMICA.

« Notre ambition à travers la signature de cette convention, souligne M. le Ministre est de permettre au secteur automobile de poursuivre la dynamique exceptionnelle dont il fait montre, à travers des offres de financement adaptés aux acteurs des écosystèmes automobiles ».

En effet, dans le cadre du PAI, l’industrie automobile a connu un essor remarquable. Le secteur s’est engagé vers davantage d’intégration locale, a vu son tissu d’opérateurs nationaux grandir et ses métiers se diversifier.

De 2014, année de lancement du PAI, à 2016, le chiffre d’affaires à l’export du secteur a réalisé, ainsi, une évolution de 50%, passant de 40 milliards de Dhs à 60 milliards de Dhs.

Nous sommes fiers de cette belle réussite, mais nous ne nous arrêterons pas là, a précisé le Ministre. Nous tablons, d’ici 2020, sur une capacité de production d’un million d’unités, contre 650.000 actuellement, la réalisation d’un taux d’intégration locale des véhicules sortant du Maroc de 80% et la réalisation d’un chiffres d’affaires annuel de 10 Milliards d’euros, avec à la clé la création de 160.000 emplois.

Avec la restructuration du secteur en écosystèmes métiers, la mise en place de dispositifs d’appui et de financement adaptés et le lancement de l’écosystème Renault et du projet Peugeot, nous nous acheminons à grands pas vers la réalisation de nos objectifs pour le secteur, a ajouté M. le Ministre.