M. le Ministre rencontre les Présidents des Chambres Régionales de Commerce, d’Industrie et de Services (CCIS)

Pour un repositionnement des institutions consulaires en phase avec les défis du développement régional



Le Ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, M. Moulay Hafid Elalamy, a tenu une réunion de travail, le 22 novembre 2017, à Rabat, avec les Présidents des Chambres Régionales de Commerce, d’Industrie et de Services (CCIS).

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de réunions de consultation visant le déploiement des plans de développement des CCIS, leur permettant de jouer pleinement le rôle qui leur est dévolu de bras opérationnel pour la mise en œuvre des stratégies sectorielles au niveau local et de catalyseur du processus de régionalisation avancée à l’œuvre dans le Royaume.

A cette occasion, M. Elalamy a mis l’accent sur l’engagement déterminé du Ministère à soutenir le repositionnement de ces institutions, chacune dans sa région, en tant qu’acteur central au service du développement économique et de l’attractivité des territoires. Cette démarche repose sur la mise en œuvre d’un plan de transformation équilibré comprenant des chantiers tant institutionnels qu’opérationnels.

Les mesures afférant au volet institutionnel et visant la mise en place d’un environnement juridique et réglementaire favorable ont été réalisées. Il s’agit entre autres de la régionalisation des CCIS, de l’amendement du statut du personnel des CCIS avec l’objectif d’améliorer les conditions de nomination aux postes de responsabilité et de l’adoption de nouveaux organigrammes adaptés aux spécificités de chaque CCIS.

Les chantiers opérationnels font l’objet de feuilles de route spécifiques, partagées et approuvées par les assemblées générales respectives et qui seront signées incessamment. Ces feuilles de route concernent la mise en œuvre de projets économiques structurants, générateurs de ressources et concourant au développement des régions (zones d’activité économiques, écoles, parcs d’exposition, business centers, etc.), le développement de services répondants aux besoins des ressortissants et couvrant le cycle de vie de l’entreprise (networking, foires et salons, formation, veille, conseil et arbitrage, démarches administratives, etc.), ainsi que l’instauration de règles de bonne gouvernance.